On est tous abandonné un jour ou l'autre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 18:15

Votre identité

    Nom: Finigan
    Prénom: Felicity Anna
    Surnom: Felicity
    Age: 17 ans
    Date et lieu de naissance: Londres - Angleterre
    Nationalité: Américaine
    Groupe: Orpheline


Votre Caractère

    Caractère:
    Felicity est premièrement, une jeune femme bien difficile à comprendre. Bien qu'elle soit dans cet orphelinat et que ça ne lui plaise pas nécessairement, ell est une jeune femme qui base sa vie sur la philosophie de l’optimisme, et c’est très apparent, bien qu'elle soit une garce, surprenament. Elle réussi à toujours rester positive, ou presque, et elle tente toujours tant bien que mal de prouver à tous qu’il y a toujours du bon dans les malheurs qui peuvent tourmenter la vie. Bien sûr ce n’est pas simple pour elle d’ainsi voir la vie, mais avec le temps, l’optimiste est une chose qui vient toute seule, et par la suite, voir le positif s’avère a ne plus être aussi compliqué que ça en a l’air. Elle n'est pas du genre à se lamenter, bien au contraire. Ce fut déjà le cas, certes, mais avec les mois qu'elle passa dans l'orphelinat, elle apprit à vivre avec la misère. Elle n’a jamais vraiment eu une vie très facile, et les maintes péripéties qu'elle a vécues au cours des dernières années ne firent que le rendre encore plus forte. D’ailleurs, elle n’est plus jamais vraiment du genre à s’apitoyer sur son sort, et n’a jamais voulu attirer de pitié sur elle, de toute façon. Elle vit sa vie au jour le jour, avec la plus grande fausse joie qui soit, tentant de ne jamais se laisser abattre par ce qui ne va pas comme elle le voudrait. Elle n'a pas vraiment le choix, avec tous ces gens d'humeur massacrante, elle fait l'effort de les aider à voir la lumière au bout du tunel. Elle fait l'effort de voir le bon côté de chacun des événements qui perturbent sa vie, et garde toujours le positif en tête, elle est en effet, très optimiste, à ses heures, bien entendue. Bon, il est certain qu’elle n’y arrive pas toujours, vivre dans un orphelinat, abandonnée par sa propre mère, ce n'est pas toujours facile.

    Voir le positif n’est pas la chose la plus simple qui soit, ça va de soi… et si du jour au lendemain elle perdait un être cher à ses yeux, par exemple, jamais elle n’aurait le courage de trouver un point positif, qui le ferait? Depuis que sa jumelle est morte, elle craint d'ailleurs la mort et le remord la ronge encore bien souvent. Elle propage sa joie de vivre par son sourire, merveilleux, et à la fois très charmeur. En effet, jamais elle ne quitte son fabuleux sourire, qui l’accompagne partout où elle met les pieds, comme un véritable petit rayon de soleil. Ce n'est qu'une impression qu'elle donne. À l'intérieur, elle souffre, mais elle n'ose pas le démontrer. Comme la petite boule d'énergie de l'orphelinat, parfois sa bonne humeur énerve les autres enfants. Elle a la mauvaise habitude d’être très sarcastique et ironique, et ce , surtout lorsqu’elle n’est pas de bonne humeur. Après tout, elle ne peut pas toujours être de bonne humeur! Bon, le sarcasme est loin d’être une bonne méthode pour faire passer son point de vue, mais elle n’y peut rien, elle a toujours adoré être cinglante, quand le moment propice se pointe. Très douée pour répondre de façon cynique ou sèche, son attitude peut souvent blesser, bien que ce ne soit pas volontaire. Oui, parfois la jeune femme a du mal à se rendre compte du mal qu’elle peut faire autour d’elle. Elle est chiante, allumeuse et souvent très garce par moments. Grand contraste. L’un de ses plus grands défauts est sans doute le fait qu’elle soit très susceptible, elle s’emportera pour un rien. Non pas qu’elle soit toujours d’humeur massacrante, non. Seulement, si elle est dans une mauvaise journée, ou si elle ne se sent pas très bien, vous risquez de la mettre en colère beaucoup plus facilement, et ce n’est jamais une chose vraiment souhaitée, car lorsqu’elle est en colère, ce n’est pas du tout beau à voir. Elle peut être un véritable ouragan, et devient absolument insupportable.

    C’est dans des moments pareils que l’on en vient à se demander bêtement; Mais où est donc la fragile et délicate Felicity? En fait, lorsque mademoiselle est de mauvaise humeur, elle ne prends jamais le temps de réfléchir, et agis de façon directe, sans même se demander les conséquences qu’auront les actes qu’elle pourrait poser sous l’emprise de la colère qui s’éprend d’elle. Il faut dire qu'elle a toujours été comme ça. Jeune, elle était la peste numéro un! Souvent, elle donne son avis de façon objecte, sans vraiment se soucier de ce que les gens penseront d'elle par la suite, ou du moins, sans vraiment s’attarder à y penser. Très brusque, que son avis soit négatif, ou positif, vous le saurez, et pas par milles chemins, elle ne se gêne de rien. Elle vous trouve laide? Vous allez le savoir. Elle a horreur de ce que vous portez? Vous le saurez aussi. Elle croit ainsi s'éviter tout problème, en étant directe, et non délicate dans ses propos. Après tout, la vérité doit toujours être dite, même si parfois, elle peut faire mal. En fait, c’est sans doute grâce à son exubérance qu’elle est aussi directe et qu’elle manque autant de tact, elle fait preuve d’une franchise un peu trop énorme. Elle est sûre d'elle même, et elle est toujours prête à foncer droit au but. Enfin, tout cela dépend, car par moment, elle manque tellement de confiance en elle que ça en devient pratiquement décourageant. Elle a souvent besoin du soutient de ceux qu’elle aime, quand elle a besoin de remonter la pente quand elle a besoin d'oublier son douloureux passé.

    Déterminée, elle ne laisse absolument rien l’empêcher d’arriver à ses fins, et elle est prête à tout pour assouvir ses envies et ses rêves. Elle reste tout de même une grande rêveuse, qui aime parfois s'évader dans de grandes rêveries nostalgiques, sans penser à tout ce qui l’entoure. Oui, elle a tendance à être très lunatique. Il faut bien qu'elle oublit son tragique passé, en pensant à de belles choses! Ambitieuse, elle a déjà des plans sur ce qu'elle fera en sortant de l'orphelinat. Il faut souvent lui répéter plusieurs fois avant qu’elle ne comprenne quelque chose ce qui lui donne un petit air enfantin tout simplement adorable. Excessivement naïve, il est très simple pour quiconque de lui faire croire n’importe quoi, elle entre trop facilement dans le jeu. D’ailleurs, beaucoup s’amuse à ses dépens, face à sa grande naïveté, ce qui a le don de grandement l’énerver. Elle est dotée d'une très grande sensibilité, à son plus grand désarroi, mais elle fait tout pour le cacher. Tout et rien la parviennent à la faire pleurer, la secouant d'une rage de sanglots indomptables, elle déteste être brusquée. Elle essaie toujours de cacher ses larmes, dans les moments difficiles, car selon elle, pleurer est un signe de défaite, et pourtant, elle est complètement incapable d’empêcher les larmes, quand elle ne se sent pas bien. Elle s’imagine souvent qu’elle dissimule très bien sa sensibilité sous un masque de la jeune femme ‘Tout ira bien’, mais au fond, ce qu’elle ne sait pas c’est que beaucoup s’inquiète de sa fragilité hors paire. Elle tient toujours à aider les autres, et parfois en fait même un peu trop, ce qui lui fait du mal à elle même. Jamais elle ne se gêne pour demander à ses proches de l’aider, lorsqu’elle a besoin de support, c’est comme si ses amis étaient vraiment très importants à ses yeux et que sans eux, elle ne traverserait aucune épreuve.

    Elle accorde une grande importance à ses amis, et à tous les gens avec qui elle entreprend des relations. Voila l'un des plus elles valeurs de cette jeune femme : La Fidélité. Elle accorde une grande importance à tout ce qui se rapporte à la vérité, l’engagement et la fidélité. Le seul moment ou elle n'est pas fidèle, c'est en amour. Elle ne crois d'ailleurs pas en l'amour. Ah l’amour, l’amour! N’est-ce pas le plus beau sentiment qui soit, dans ce monde? Oui, du moment que tout va bien de ce côté. Et pourtant, selon elle ce n’était pas le cas, pendant longtemps, elle trouvait ça nul, l’amour et abordait ce sujet avec dédain. Elle n’a jamais vraiment accorder une grande importance à l’amour et ce fut pendant très longtemps, selon elle, un truc totalement ringard, accordé simplement aux adultes assez bêtes pour y croire. Opinion des plus pessimistes, c’était sans doute le seul sujet auquel la jeune femme ne parvenait pas à trouver de bons côtés, même après mûre réflexion et des longues pensées sur le sujet. Le seul fait de s’imaginer en couple lui avait toujours donner la nausée. Non pas qu’elle détestait les couples, non bien au contraire, après tout, ils pouvaient tous faire ce qu’ils voulaient. S’ils étaient tous assez barbares pour crire à ces histoires de véritable amour, libre à eux de ce faire berner! Non, elle ne détestait pas les couples, détrompez-vous. Elle ne comprenait simplement pas comment les gens pouvaient être assez idiots pour être en couple. C’est vrai quoi! Qu’elle perte de temps, tout de même! Toujours devoir passer ton temps avec la même foutue personne, te murmurer des mots doux à l’oreille, et le pire d’entre tous, se dire; Je t’aime. Eurm, non, ce n’était vraiment pas son truc. C’était répugnant! Voir que l’on pouvait vraiment aimer quelqu’un… foutaise! En fait, l’amour c’était plus le genre de truc auquel la plupart des gens s’efforcaient de croire, pour ainsi se donner une raison de coucher avec quelqu’un en le « réservant », ce qui empêchait au reste de la terre entière de mettre cette dite-personne dans son lit. Eurm, oui, bon, très mauvaise opinion de l’amour, non? Il faut dire que depuis un an, puisqu'elle est enfermée dans cet orphelinat, elle n'a plus vraiment la chance de se laisser aller. Elle tente tout de même par moment d'attirer le regard de certains, mais le coeur de tous n'y est pas. Les gens sont tellements tous dévastés. Parfois, on en vient à se demander comment cette femme peut avoir une personnalité aussi changeante, c’en est étonnant. Un moment elle est la jeune femme aussi fragile qu’une fleur, à qui il faut faire attention, et qui ne veut qu’être en sécurité dans les bras de celui qu’elle aime, puis elle devient cette fille super extravertie, qui parle sans aucune difficulté à tout le monde sans exception, pour devenir cette méchante jeune femme aux propos blessants et cyniques, ou encore, sensible comme tout, risquant d’exploser en larmes au premier faux mouvement. Elle se fond très rapidement dans des groupes d’amis déjà formés, et tente d’être amis avec tout le monde, ou du moins, ceux qu’elle apprécie dès le premier regard. Car oui, parfois elle a tendance à juger les gens beaucoup trop rapidement. Elle est parfois sarcastique et froide, du moment où elle ne vous aime pas. Parfois elle blesse, sans même vraiment s'en rendre compte, ce qui cause malheureusement sa perte.. Il s’agit de réussir à percer sa carapace, et apprendre à la connaître en profondeur, elle est en fait la jeune femme la plus captivante qui soit. Un autre point de sa personnalité, elle adore faire la fête, ainsi que défier l’autorité. Ce qui fait le comble, ce sont les journées ou même les semaines où elle est d'humeur excécrable. Dans ces moments, elle est méconnaisable. Elle devient un spécialiste pour les sautes d’humeurs, les soudains changements de comportement, de façon inexpliquée. Un moment elle est la pire garce, méchante, cruelle, adorant faire preuve d’indifférence, mais surtout, elle adore le sarcasme et l’ironie. D’ailleurs, elle y excelle. Elle est du genre professionnelle lorsqu’il s’agit de remarques cinglantes, cyniques et blessantes. Elle est le genre de femme qui a la gâchette facile, et ses projectiles sont? Les mots. Des simples mots, qui ont pourtant le pouvoir de blesser ardûment, sans pourtant tuer. Elle prend le malin plaisir à voir ses cibles souffrir, sous ses yeux, suite aux supplices verbaux et psychologiques qu’elle leur fait méchamment subir. Humilier les gens? Son petit plaisir personnel! Somme toute, bien qu’elle soit une femme souvent difficile à suivre, vue son comportement très changeant, elle reste tellement attachante, il s’agit de percer ses petits mystères, et s’approcher près d’elle, en restant patient, gagner sa confiance n’est pas tâche facile.

    Qualité principal:
    Attachante/Délicate
    Il est souvent bien facile d’éprouver rapidement un certain attachement pour cette jeune femme, qui est des plus attachantes et irrésistibles, même malgré son mauvais caractère passagé et ses sautes d'humeur. C’est un peu comme si elle inspirait une bienveillance, comme si elle nécessitait une certaine protection, comme la plupart des jeunes, d'ailleurs. Il est tellement simple de l'apprécier, quand elle se montre sympa avec vous. Adorable et sympathique, il est facile de l’aimer dès le début d’une rencontre, elle sait comment se montrer agréable. Si elle est aussi attachante, c’est sans doute car on apprécie sa simplicité d’être et le sourire qui épanouit bien souvent ses lèvres. Angélique par moment, Démon par d’autres, elle est bien plus souvent captivante, comme femme. Elle sait comment attirée l'attention d’une bonne façon, et les gens ressentent souvent ce besoin, ou cette sensation de surprotection à lui offrir. Douce et délicate comme tout, prendre soin d’elle est une chose très invitante, comme si les gens prenaient peur de la brusquer ou de lui faire du mal, comme s’il craignait la froisser, comme un pétale de fleur. Enfin bref, s’attacher à cette jeune femme si charmante n’est jamais tâche compliquée.
    Défaut principal:
    Trop Sensible
    Sa sensibilité atteint des sommets, c’en est incroyable. Il ne pourrait pas avoir plus sensible qu’elle, mais elle, c’en est vraiment excessif, malheureusement pour elle. Elle a toujours détesté au plus haut point sa grande sensibilité, et ce fut toujours avec le plus grand des mals qu’elle tentait de cacher cette désolante facette de sa personnalité, sans grand succès. En effet, un rien la fait exploser en larmes, et une fois que Felicity est en larmes, il n'y a aucun moyen de la calmer. En effet, lorsqu’elle pleure, il est impossible de lui faire entendre la raison, elle ne fait que pleurer, doucement, jusqu'à ce qu'elle s'endorme sous l'épuisement occasionné par ce flot de sanglots. Pleurer a toujours été pour cette femme un moyen de délivrance des sentiments qu’elle garde en elle, mais elle a toujours jugé l’acte de pleurer comme un affligeant signe de défaite et de manque d’assurance. Le mieux qu’elle puisse faire, c’est cacher sa sensibilité derrière un masque, masque qui d’ailleurs se transforme en d’autres défauts, notamment son sarcasme, et son exubérance. Depuis son tout jeune âge, un rien l’affecte, et elle craque sous n’importe qu’elle pression. Elle déteste être brusquée, geste qu’elle prends d’ailleurs pour des reproches. Et bien qu’elle fait des efforts pour cacher cette grande sensibilité, tout le monde sait à quel point elle est fragile.
    Manies:
    Phobies:


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 21:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 18:24

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 19:07

Votre Histoire
    Votre Passé:
  • Journal Intime d'une Âme Sensible
    ------- 2Juillet - 20H30

    Première page de Mon Journal… Je n'ai pas trop d'expérience pour ce genre de truc, en fait, je me contente souvent d'écrire des lettres ... Mais bon, si je ne les envoie jamais, va savoir à quoi ça sert... Je me suis souvent dis qu'écrire un journal est une chose raide dingue, et grandement idiote, mais faut croire qu'avec le temps, ça change. Jm'e souviens, quand j'étais gamine, je trouvait mes copines complètement nasez de faire un journal Intime! Sincèrement, j'en vois pas du tout l'intérêt! Relater de bidons secrets à un calepin en s'imaginant qu'il nous est d'une aide précieuse? N'importe quoi! Faut croire que mon avis n'a pu faire autrement que changer, puisque je suis bel et bien en train de relater ces faits dans un journal...D'ailleurs, tout change, et jamais pour le mieux. C'est vrai quoi, il y a du changement tous les jours. à n'importe quel moment, une vie peut basculer. À n'importe qu'el moment quelqu'un peu sombre dans l'abîme. La vie, c'est ainsi. Alors bon, comment commencer.. Je l'ignore... Cher journal... Nah, ce n’est pas mon truc... Ça fait plutôt jeune fille, gamine, puéril, comme vous voulez, et je ne le suis pas, ou du moins, je ne le suis plus.. J'ai vieilli, et changée. Je suis devenue une belle jeune femme. 16 ans. 16 ans de vie gaspillée. Une jeune femme de 16 ans qui fut belle. Mais qui fut aussi abandonnée. Une jeune fille qui était tellement heureuse, avant tout ça. Mais je m,égare. Laissez moi raconter ce qui vraiment, m'est arrivé. Les malheurs que je vis à chaque fois que j'ouvre l'oeil. La vie. Putain, ce que je la déteste!

    Il était une fois... Voilà, c'est ça! Il était une fois... Bah si, les histoires heureuses ont coutume de débuter par cette chère introduction que nous connaissons tous. Or, cette histoire n'est pas heureuse, mais, je suis Ironique, vous le savez trop bien. Je me souviens encore les contes heureux que je lisais avec elle. Elle, c'est ma soeur. Ou plutôt, c'était ma soeur... Nous étions toutes les deux amoureuses des belles princesses de ces histoires tellement fausses. Nous nous efforcions de croire ce que nous lisions, simplement pour croire en quelque chose. En n'importe quoi!! Nous ne voulions qu'avoir la chance de croire, voir et espérer le meilleur des mondes. Il était une fois. Mais elle ne vécurent pas heurseuses jusqu'à la fin des temps...

    --- Il était une fois une jeune femme. Une jeune femme, Marieane, 18ans, venant d'une grande famille très riche, qui tomba follement amoureuse d'un homme, un homme tout à fait "banal", comme je le dirais si bien, Robert. Dans ce temps là, il n'y a aps si longtempps de cela, d'ailleurs, les riches ne se mariaient pas avec des moins fortunés! Voyons, l'argent ne fait-elle pas le bonheur? C'est ce qu'on dit! Reste à savoir si c'est vraiment vrai.. Moi personellement, je n'y crois pas vraiment. La preuve, ma mère n'était pas vraiment heureuse. Et de l'argent, elle en avait!! Faites moi confiance! Enfin, voilà. Cette femme croyait en l'amour. Je n'ai jamais vraiment osé croire en ce sentiment, mais eux, ils l'ont fait, ils y ont cru, et fort. *Pathétique* Oui, je me demande encore comment ont-ils pu être aussi idiots! Voir que l'amour existe, complètement barbant! ne blague! Je cris au scandale! L'amour. Pfff. N'importe quoi, ayez confiance en moi! Mais bon, eux, ils ont préféré y crire. Et ils se sont aimés pendant au moins, deux ans, gros maximum. Pas plus. Voilà, je vous disait, que l'amour c'est de la foutaise!! Ils s'aiment, beaucoup, passionnément, à la folie... enfin, vous voyez ce que je veux dire. Un truc complètement répugnant. Il était le genre de couple à l'eau de rose, qui se cajôlaient, se couvrainent de présents. Un couple Modèle. Et ils s'aimaient tellement. Du moins, c'était le cas avant qu'ils ne commencent à se disputer, constemment, et que leur couple disparaisse à la dérive, comme par enchantement. Le coup de foudre fut instantanné, les disputes le furent tout autant. Ils retombèrent abruptement de leur nuage, dans une chute mortelle pour cette relation. Rien n’allait plus dans leur couple, Robert se mit en effet à battre ma mère. Il la frappait avec une violence à peine regardable, avec une telle férocité que c'en était horrible. Elle criait, pleurait, le supplait! Quand j'y pense, j'entend encore ses plaintes. C'était atroce. Nous, ma soeur et moi, et bien on assistait à d’affreuses scènes. Nous étions trop jeunes pour voir des choses pareilles. Je n'ai pas besoin de préciser que nous fûmes délaissées par le couple, et bien vite, eux, ils étaient trop occupés à se disputer. Les cris fusaient, et papa commença à boire, énormément… Trop. C’est ainsi qu’il croyait se sortir de ses problèmes, mais il devint bien vite alcoolique. Il dépensait des sommes énormes pour se procurer de l'alcool à profusion, il buvait, et frappait maman. Il arrêta de travailler, bien vite, étant devenu ce que j'aurais pu dire; un monstre. Nous, on ne faisait que se renfermer, dans notre chambre, terrifiées par la tournure des choses. C'était tellement effrayant, nous étions si petites, et pourtant, l'horreur qui se déroulait sous nos yeux baignés de larmes m'apparaît toujours aussi distinctement. Nous ne pouvions, certes, pas comprendre se qui se passait, mais voir notre père saoul nous confondait.. Pourquoi n’était-il pas comme à l’habitude? Pourquoi était-il si méchant!? Nous nous demandions sans cesse pourquoi est-ce qu'il riait, quand maman pleurait. Trouvait-il cela vraiment drôle, de voir notre mère souffir!? Je sais que nous étions jeunes, je sais que nous en avons tout de même souffert. C'était difficile pour nous. C'était difficile pour sa femme. Il n'a jamais cessé de la battre. 10 ans! 10 ans dans ce total cahos, si pas plus! Ma mère n’osant pas quitter papa, qui la menaçait, restait bêtement avec lui, nous faisant endurer ce supplice... Elle avait peur.. Mais, je vais peut-être un peu trop vite.. Laissez moi plutôt commencer par le début de cette triste histoire...
    ***
    ---Il était une fois une petite fille qui naquit par une de ces belles journées ensoleillées de mai, à Londres, en Angleterre. Et cette petite fille ne vit pas le jour seule, non... Les pleurs de ma soeur jumelle retentirent les premiers dans le silence de l'hôpital, puis s'en suivirent les miens. Dans la chambre, il faisait clair, chaud, mais surtout humide. Et nous voilà, les adorables petites Felicity, moi, et Kaetlyne, ma soeur, les deux fardeaux de mes chers parents bien aimés. Je crois qu'ils n'ont jamais voulu d'enfants, ou du moins, c'est la jolie impression qu'ils nous ont donnée. Enfin, au début, les deux semblaient heureux d'avoir deux bébés. Un silence s’était installé dans la chambre. Seule la respiration saccadée de ma mère se faisait entendre, elle tentait tant bien que mal de calmer son pouls qui battait à la chamade, après tant d’effort fournis à cet accouchement qui fut tout sauf simple. Dix longues heures. Dix longues heures de souffrances insupportables, mais qui l’avait menée au plus grand plaisir en ce monde. Elle avait une petite fille. Elle était enfin là! Et à la grande surprise du couple, la petite tête blonde de sa nouvelle fille fut suivit, à 5 minutes près, par celle d'un autre enfant, une filette toute aussi menue que la première. Ils avaient eut des jumelles. Je suis certaines qu'ils ne s'attendaient pas à ça. Deux bébés pour le prix d'un!! Les cheveux en batailles et les traits tirés par la fatigue et l’épuisement qui s’était épris d’elle dès les premières heures de travail, ma mère parvint tout de même à afficher un pâle sourire qui montrait son émoi, alors qu’elle pleurait doucement. Elle avait attendu ces enfants 9 mois. 9 longs mois d'attente et là, elle les avait tous les deux. Une surprise extra. Du revers de la main droite, elle était venu se passer une main sur les joues, pour y chasser les larmes qui s’y étaient logées, mais aussi pour se débarrasser de la sueur qui perlait sur son front. L’infirmière m'avait déposée avec une délicatesse accrue dans le creux des bras de ma maman émue, sous le regard du médecin, satisfait par cette nouvelle naissance réussie. La sage femme posa tout aussi doucement ma soeur dans les bras de notre papa adouci par la joie que provoquait en lui cette double naissance. D’amères larmes de joies roulaient toujours sur les joues roses de ma maman, alors qu’elle gardait son regard rivé sur mon petit corps frêle. L'homme bien bâtit, qu'était mon père, se laissa tomber lourdement sur le rebord su lit peu douillet où reposait sa petite amie, et il posa son regard attendrit sur la petite chose qui dormait paisiblement dans ses bras. Son regard valsa entre Kaetlyne et moi, identiques en tous points, et maman fit de même. Tel un véritable petit ange, le nouveau-né ne bronchait pas, confortable dans les bras de son papa, et n’avait pratiquement pas pleuré dès la naissance, ce qui ne faisait que semer la surprise dans la chambre. Quant à moi, je n'avais pas cessé de remuer entre les bras de maman, en pleurnichant...Ce fut ainsi que se passa la naissance de deux petites filles, qui jamais ne se doutèrent que leur vie prendrait une tournure aussi désolante. La joie et l'émoi du couple dura un an et demie, à peine. Avec ma famille, ça n’a jamais été du joli. Oh, et parlant de « famille », je veux dire là, les parents, ou en d’autres mots, maman et papa, si je peux les nommer ainsi. Ils n’ont jamais été là pour moi et Kaetlyne. Ils nous ont élevés du mieux possible, mais nous délaissant de temps à autres. Nous, on savait que notre maman nous aimait tout de même. On le voyait dans son regard! J’étais une petite fille simple, et aimais tout le monde, ou presque. Nous avions à peine trois ans quand nos parents commencèrent les disputes continuelles. À l'école, j’était plutôt brillante, chose qui se corsa plus tard dans ma jeunesse, alors que je grandit. Je suis en effet devenue un peu cancre, en se qui concerne les études, mais bon, ne s’attardons pas sur ce sujet pitoyable. Je déteste, mais je dis bien déteste les cours, et tout ce qui s’y rattache! Ce n’est sans doute pas mon domaine! Pendant ces années, alors que c’était la pagaille entre maman et papa, ma sœur et moi, nous grandîmes, mais en total opposé. Nous nous entendions à merveille, nous n'avions pas vraiment le choix; nos parents n'étaient pas là pour nous. Déjà à l’âge de douze ans, je faisais mon lot de bêtises, sortant tant bien que mal dans les boîtes de nuits, et j’en profitais pour me saouler à fond. Je buvais, je couchait avec à peu prêt n'importe qui, et ce, à l'âge précoce de quatorze ans. Bah je m’amusais à ma façon, quoi! Kaetlyne, elle, était totalement différente, elle était calme, et restait dans son coin, rien à voir avec moi, qui étais que trop extravertie! Et bien que nous étions différentes en tous points, nous arrivions toujours à s’entendre à merveille. Mais lorsque je sombrai de plus en plus dans l’alcool, laissant tomber l’école, Kaetlyne essaya de me ramener dans le droit chemin, sans succès. Oh, j’aurais tant dû l’écouter. Je n’en serais pas là! Mais je ne faisait qu’à ma tête, je devenais peu à peu, et bien malgré moi, comme mon très cher père, alcoolique, ou presque. Véritable fêtarde, je n'avais en tête que m'amuser jusqu'à la fin de la nuit, et l'école ne me tentait plus du tout. Défier l’autorité, j’en raffolais! Mais lentement, je ne pus m’empêcher d’attirer Kaetlyne dans mes stupidités, et ainsi notre vie prit une nouvelle tournure, tout n’était plus basée que sur faire la fête, boire, et boire…
    ***
    ---Il était une fois une jeune fille qui était heureuse, avant la mort tragique de sa sœur jumelle. RIP Kaetlyne. Je pense à toi souvent. Et je t’aimais, je sais très bien que tu le savais tellement. Sans toi, je n'aurais jamais su progresser! Je ne aerais même plus là, j'en suis certaine! Tu as vraiment été la personne la plus importante de ma vie, ma belle Kaetlyne! Ce que je t'aimais! Ce que j'aurais fais pour toi! Tu sais, je suis certaine que tu es là, toujours, et que tu m'écoutes. Et je sais que je peux tout de même compter sur toi, ma soeur adorée! Mais je t'en veux. Je t'en veux tellement. Et je sais, je suis égoïste! Je ne pense quà moi, mais je ne peux m'empêcher de t'en vouloir. Je ne comprends pas pourquoi tu es partie! Tu n'avais pas le droit de partir! Tu n'avais pas le droit de m'abandonner comme ça, me laissant seule derrière toi! tu n'avais pas le droit, tu m'entends! Regarde ce que je suis devenue! Regarde comment je répend le mal autour de moi! C'est de ta faute! Tu n'étais pas en droit de laisser ta moitié comme ça... Et je sais que ces accusations sont fausses. Je le sais tellement. C’est de ma faute, je me sens tellement coupable. Je sais que c'est de ma faute, mais j'ai tellement de mal à l'admettre! C’est moi qui aurait du perdre la vie ce soir là! C’est moi qui ai volé une voiture, alors que j’étais complètement bourrée! C'est moi qui ai fait le mal! Putain!! Pourquoi j'ai fais ça, Kaetlyne! Pourquoi?? À quoi j’ai pensé, 14 ans! Voir que c’est l’âge pour conduire. Comment ai-je pu être aussi bête!? Kaetlyne, je t’ai volé ta vie, je suis ingrate. Je me trouve tellement injuste, égoïste! Je t'ai volé TA vie, et j'ai gardé la mienne, égoïstement! Je m'en veux tellement. Kaetlyne, j'aimerais que tu sois là, avec moi. Mais je continue ma vie, sans toi, tu me manques Kate. Cet accident de voiture, tu ne le méritais pas, et je me maudis de t’avoir entraîné dans cette histoire. Je n'oublierais jamais cette nuit-la. Crissement de pneus, freins, cris… Il était trop tard, Kaetlyne, trop tard. Impossible de revenir en arrière. Si je n'avais pas volé cette voirute, tu serais là. si je ne m'étais pas soulé, tu serais près de moi, et je ne serais pas ici... Ta mort fut instantannée. mon chgrin ne cesse de persister. Tu n'es plus là. Mais moi, je suis là... Et je pense à toi. Il était une fois, une jeune femme de quatorze ans, qui vola une voiture, en état d'ivresse, et qui provoquant un tragique accident, n'y laissa pas sa vie, mais celle de sa soeur...

    ***



Dernière édition par le Dim 11 Nov - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 20:59

    ---Il était une fois une jeune femme dépressive, tellement dépressive. Je ne fis que sombrer dans une profonde dépression, m’embarquant dans une forte consommation de drogue, ne faisant que boire encore plus. Je ne voyais que les substance illicites comme bouée de sauvetage, pour oublier le malheur que je vivais. Ce malheur était tant insupportable que j'aurais voulu mourir avec toi. Avec toi, parce que je l'aimais trop, ma speur. Ce fut horrible. J’étais horrible à regarder aller, ce que je devenais était désolant. Il n'était pas croyable de voir à qul point mon état se désintégrait au fil des jours. Je ne sourais plus, je grimaçais. Je ne riais plus, je pleurais. Je ne faisais que broire, m'enfermer dans ma chambre, en m'allongeant sur son lit pour humer le peu de son odeur qui y était imprégnée. Mais elle me manquait, ma Kaetlyne, et tout ça, c’était de ma faute, de la mienne. Je l'avais tuée! J'avais tuée ma propre soeur, en faisant des bêtises tellement repprochables! Elle ne méritait pas la mort. Moi oui. Ma vie n'était plus que sex, drogue, alcool, sex, et encore sex. Je pleurais, ne faisais plus rien de ma vie. Je ne pouvais m'en empêcher, ma soeur me manquait trop. C'était douloureux, dans mon coeur meurtri. Et s’en suivit l’automutilation, oui, il m’arrive d’en avoir honte. Je me lacérais les bras, j'aimais aténuer ma souffrance par une autre, toute aussi douloureuse, mais physique. J'en ai honte. La mutilation n'a rien de bon, mais j'oubliais parfois de réfléchir. Ce que je voulais, c'était oublier. Au moins, je n’ai plus recours à cette pratique. Ma pauvre mère. Oh, maman, je suis désolée pour ce que je t’ai fais subir. Toi, toute aussi détruite par la mort de l’une de tes filles, tu as été courageuse, à ainsi essayer tant bien que mal de garder la tête froide, tout en essayant de me venir en aide, sans le moindre succès. Ma mère a tant tenté de m'aider, en oubliant sa propre souffrance. Elle accusa Robert de m’avoir montré le mauvais exemple, papa me blâmait d’avoir tuer ma sœur, même si c’était involontaire, il ma dit me détester. Je me souviens. Il me l'avait dit clairement. Il m'avait avouer ne jamais m'avoir pris pour sa fille, tant il avait honte de ma réputation de garce. Cette nuit la explosa la pire des bagarres entre leur couple, se qui engendra ma fugue. Deux ans. Deux longues années passées entre la maison, la rue, les centres de détention. Mon état ne faisait qu’empirer. Je fuyais ma famille, je fuyais mes amis, je fuyais ma vie. Et une soirée où j’entrai à la maison, je n’avais que seize ans, je l’appris. Appris quoi? Une bien triste nouvelle. Une nouvelle atroce. Et bien que je n’avais jamais adoré mon père et bien que Robert ne m’avait jamais vraiment aimé, je fus triste. Je fus anéantie et je pleura comme une madelaine, me libérant de toute la peine que j'avais accumulée. Papa avait fait une surdose d’alcool, et avait mit fin à ses jours, se jetant devant un train. Il avait connu une fin horrible, c’est certain. Une fin morbide, tellement atroce. J’ai la phobie de tout le transport. Kaetlyne morte en voiture, papa, suicidé sous les roues d'un train. Je ne m'approche plus des transports, avec raison. Ils m'effraient. Rien ne pouvait plus m’aider à refaire surface, à retrouver goût à la vie. Des psys, j’en ai vu un bon nombre, qui n’arrivèrent pas à m’aider à retrouver goût à la vie. Et pour couronner le tout, maman voulu se débarrasser de moi. Elle ne m'aimait plus? Je ne saurais dire. Dans son regard, je ne ressentais plus la compassion d'une mère. Je n'étais plus sa fille. Elle m'abandonna dans ma tristesse, me laissant me noyer dans mes larmes amères. Et me voilà… Me voilà, ici, sans l’avoir nécessairement mérité. Et je l'avoue.. Je n'ai pas honte de le dire; J'ai peur.

    ***
    Il était une fois une jeune femme nommée Felicity, et qui n’a jamais eu la vie bien facile. Laissez moi vous dire que rien ne va s’améliorer.

    ***
    Felicity ♥


    Aujourd'hui
    En cours d'écriture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:23

Votre Physique
    « Maman, suis-je jolie? » C’est une question qui bien des fois brûla le bout des lèvres de Felicity, alors qu’elle était enfant, et bien des fois, elle ne pouvait s’empêcher de se vider le cœur, en cherchant quelqu’un pour la rassurer. Était-elle laide? Une jeunesse peuplée de complexe fut ce que la jeune femme du subir, alors qu’elle n’était âgée que de huit ans. À croire que même à cet âge, le physique avait une certaine importance, et cette importance, elle savait la voir. Mais à toutes fois où sa petite fille faisait des crises d’anxiété sa maman, s’empressait de la rassurer par des mots doux. « Mais si mon sucre, tu est jolie comme une cœur. » Mensonge. Total mensonge. Qu’est-ce qu’une mère ne ferait pas pour retirer une lourde peine du cœur de sa fille. Non, Felicity n’était pas jolie quand elle était jeune. Sa soeur non plus, d'ailleurs. Elles étaient les laides jumelles. Elle était loin de l’être d’ailleurs, et elle n’attirait aucun regard, et jamais elle ne pouvait lire de l’admiration dans les yeux des gens, quand ils avaient le culot de les regarder pour ne serait-ce qu’une seconde. Ce qu’elles parvenaient à s’attirer, dans la plupart des cas, ce ne pouvait être que des regards emplis de pitié, ou peut-être parfois même, un peu trop moqueurs. Sa laideur n’était pas repoussante loin de là. Non, rassurez vous, elle avait certains atouts, qu’elle détient toujours d’ailleurs, mais les nombreux points fastidieux de son physique empêchaient les gens de les remarquer, ces dits avantages. Ses cheveux. Une chevelure blonde comme le blé soyeuse, qui aussi loin que ses souvenirs puissent la ramener, ont toujours été démesurément longs. Comme pour empirer le cas de cette jeune femme complexée, se joignit à ça un horrible appareil dentaire. Non, elle n’était pas jolie, pas du tout. Et elle souffrait de cette laideur, elle en souffrait tellement. Et qui l’eut cru. Qui aurait cru que Felicity, la laide fille de l’école élémentaire, la fille pas belle aux dents crochues et au surplus de poids allait devenir une vraie beauté.

    Dès que Felicity toucha l’adolescence, elle n’eut plus à faire face à tant de préjugés, elle ne fut plus jamais la fille laide et repoussante, et encore moins la petite grosse sans ami. Pourquoi? Elle était belle comme un ange. Comment était-ce possible? La question qui restait inopportunément sans réponse. Chirurgie esthétique? Non, non voyons, elle n’était pas si désespérée, tout de même. À cet âge, le physique a toujours été l’une des choses les plus regardées, ça va de soi. C’est ce à quoi les gens s’attardent le plus a penser, et naturellement, ce qui est remarqué en premier lieu. Et Felicity, elle n’a plus de mal à s’attirer aisément les regards du sexe opposé, à son grand contentement. Elle a ce que l’on pourrait facilement nommer un physique des plus avantageux, pour ne pas dire remarquable. Elle prend souvent un malin plaisir à exploiter cette dite beauté, à l’adresse de certains jeunes hommes, tout simplement car dès lors, elle se savait jolie. Autant en profiter, elle à qui la chance n’avait tellement pas sourit dans les années antérieures. Se qualifier de jolie fille lui est chose très simple à réaliser, d’ailleurs. Elle adore attirer les regards, elle en raffole et c’est sans doute là le plus beau compliment qu’on puisse lui faire; la regarder avec admiration. Qui n’aimerait pas cela ? Il est certain qu’attirer les regards sur soi et flatteur et on ne peut plus agréable, et c’est le cas pour tous, sans exception. Tout aussi belle au naturel que légèrement maquillée, cette jeune femme a tout de même certains complexes, qu’elle n’arrive aucunement à surmonter et que d’ailleurs, elle est bien la seule à remarquer. Mais on m’a demandé une description physique, alors autant débuté, à l’instant, en commençant peut être par l’arme fatale de Bee, sa chevelure.

    Blonde. Une jolie blonde. Que demander de mieux qu’une jolie tête blonde? Mais attention, elle n’est pas tout simplement blonde et fade. Sa chevelure ressemblant aux teintes du blé tire légèrement sur le blanc, ce qui ne fait que la rendre encore plus étonnante. S’étirant en longueur, ses cheveux, des plus fins d’ailleurs, lui retombent en cascade dans le dos. Très longs et légèrement ondulés dans une jolie vague naturelle, les cheveux de cette jeune ont toujours été exceptionnellement soyeux et d’une grande brillance, ce qui jamais ne lui a déplut. Il faut dire que cette jeune femme a toujours attribué une grande importance à son atout suprême. Elle offre à ses cheveux un très grand soin, et ce à tous les minimes jours, avec une minutie qui ne pourrait être plus incroyable. Elle adore ses cheveux, sans doute son trait physique qu’elle louange le plus, et d’ailleurs, souvent celui que l’on remarque en premier. Enfin, tout dépend... À les regarder, c’est comme s’ils demandaient d’être touchés et caressés, et l’envie d’y glisser ses doigts s’éprenait souvent des jeunes hommes qu’elle côtoyait. Détenant cette blondeur pure de sa mère, elles sont les deux seules blondes de la famille. D’ailleurs, là est le seule trait de physique dont sa mère lui à fait part. sinon, elle a le total physique de son défunt père. N’étant pas adulatrice de la bande élastique, ses cheveux sont constamment relâchés, question de tout simplement les mettre en valeurs.

    Du haut de son mètre soixante-cinq, on lui attribut souvent l’âge de quinze, et pourtant, elle en a deux de plus. Ayant d’ailleurs une bouille de gamine, il est rare qu’elle passe pour une jeune adulte, ce qui à le don de l’exaspérer au plus haut point. Et voilà, le complexe numéro un de la petite blonde vient tout juste de faire surface. Elle est petite. TROP petite, dans son avis. Elle figure dans la moyenne, mais elle aurait tant aimé être grande avec des jambes démesurément longues. Bref, ce n’est pas le cas, et elle accepte ce qu’elle juge une anomalie physique. Oui, c’est n’importe quoi, mais n’oubliez pas qu’on parle là de Felicity, éternelle complexée –pour complètement rien d’ailleurs- De plus, il est connu qu’être de taille moyenne n’est pas non plus que désavantage. Bien sûr, ce trait a bel et bien des bons côtés. Elle ne sera pas la première qu’on verra dans la foule, et pour se cacher lors de situation gênante, ça aide. Bon, un peu excessif. Dans les boutiques, tiens, les petites tailles ont toujours été largement plus avantageuses lorsque vient le temps de faire les boutiques, car les petits vêtements ne sont-ils pas toujours beaucoup plus adorables ? Certes, c’est le cas. Végétarienne endurcie, elle ne consomme a-u-c-u-n-e viande, en aucun cas, et si elle ingurgite ne serait-ce qu’une once de chair, ce sera vraiment car elle sera désespérée. C’est sans doute de la que lui vient son teint pâle, ainsi que sa corpulence presque parfaite. Un repas constituer de légumes et de noix ne la fera pas gagner du poids, loin de là! Sa bonne condition physique lui offre un petit coup de pouce côté taille parfaite, d’ailleurs. Ayant des formes bien dessinées, elle reste tout de même...menue mais surtout, délicate. Une poupée de porcelaine est bien vite brisée!

    Être consciente des bienfaits d’un sourire est une bonne chose, car de ce fait, le répandre autour de soi s’avère simple. Et elle ne fait pas exception à cette règle, son sourire étant lumineux, elle ne se gêne pas pour propager autour d’elle, tentant de rassurer pour la plupart du temps, son entourahe triste. On la remarque assez rapidement, d’ailleurs, à cause de se sourire qui est si plus brillant et agrémenté d'une rangée de dents très blanches. D'ailleurs, ce sourire à la fois charmeur, sensuel et débordant de joie de vivre, elle ne le quitte jamais. En effet, elle a toujours eut le genre de sourire s’avérant très communicatif, l’apercevoir avec son sourire aux lèvres ne fait que donner l’envie de sourire à notre tour. Dans le passé, elle ne sourait pas, mais en un an, elle a bien changé. Elle est du genre très rigolote, et elle aime pardessus tout rire et s’amuser, ce qui lui donne toujours l’occasion de faire valoir la présence de son sourire qui se trouve à être des plus particulier. Et si un si joli sourire illumine à la fois son visage et vos vies, c’est sans doute grâce à son appareil dentaire porté en jeune âge. À croire que les misères qu’elle a vécues ont su se changer en bénéfice!

    La délicatesse dont elle fait preuve est bien démontrée par les traits fins et doux de son visage ovale et pâle, légèrement rosé. C’est sans doute aussi du à ses traits et à ses airs d’ange qu’on lui attribut souvent un âge plus bas que celui qu’elle a vraiment, ce qui a le don de l’exaspérer on ne peut plus. Ses grands yeux bleu vert pratiquement turquoise, sont pairs et varient de teintes selon l’humeur qui s’éprendra d’elle. Ils sont légèrement brillants, comme si une lueur y était constamment présente. Le regard de cette jeune femme est pétillant de malice et de bonheur, ce qui démontre pleinement la joie de vivre qui a habitude de l’habiter. Ses longs cils ont toujours donné à son regard un air doux, mais à la fois pénétrant, mais sans aucun doute, très séduisant. Lire en elle comme dans un livre ouvert n’est pas tâche bien complexe compte tenu que dans son regard peut se lire absolument toutes les émotions qu’elle ressens et ce, avec une exagération accrue. D’ailleurs, les expressions faciales de cette jeune femme ont toujours eut le don trahir ses sentiments, à son plus grand désarroi. Son regard est des plus enjoliveur, mais aussi ô tellement hypnotique. C’est à croire qu’en la regardant, on pourrait avoir l’impression de se perdre dans un océan turquoise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:26


    Depuis combien de temps êtes-vous ici? :
    Côté coeur:
    Vos liens avec l'extérieure:


Et toi? oui toi!

    Prénom: Bee.
    Age: 16 Printemps.
    Code: On m'a abandonné et alors?
    Comment avez vous trouver le forum?: Sweet Strawberry__<3
    Comment trouvez vous le forum?: Super (:
    Star sur l'avatar: Taylor Momsen
    Multi compte?: Non
    Autre chose à rajouter?: Non plus =D
Revenir en haut Aller en bas
Shawn McKenzie
● Abandon Admin ●
Shawn McKenzie

Masculin Nombre de messages : 240
Age : 31
Age du perso : 22 ans
Boulot : Journaliste
Humeur : Au beau fixe
Date d'inscription : 18/08/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue90/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (90/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:30

Oh je suis désole je crois que je vais pas pouvoir te validé , ya des lignes en trop XD

Bon ok j'arrete de faire l'imbecile , j'ai pas commencé a lire ta présentation mais Wuaaa ^^ Je suis impressionné.

Je deviens bavard encore Rolling Eyes , bienvenue et tu es evidemment Validé

_________________

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre1ej4no4 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre2fh4wq4 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Avdiv21xs4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:35

    Merci Mollie =D

    Bon sang, tu m'as fais peur.. Rolling Eyes
    J'ai vraiment cru avoir fais tout ça pour rien ! x)
    lool! =)
    Enfin, Mercie Beaucoup (:
    Bavard, va! x)

    J'ai pas encore tout terminé, par contre... Rolling Eyes
    Mais je vais faire ça dans les plus brefs délais =)

    Encore Mercie ;D
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Revers
● Abandon Admin ●
Samantha Revers

Féminin Nombre de messages : 525
Age : 28
Age du perso : 25 ans
Boulot : serveuse pour le moment xD
Humeur : Tout dépend de toi
Date d'inscription : 18/08/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue80/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (80/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:42

Shocked Shocked Shocked
putin t'étais motivé toi lol!
cbien ca d'être aussi bavarde on va s'entendre Razz
et fan de Gossip Girl à ce que je vois xD

_________________
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Logowhatiftx0 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Animation02nj8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn McKenzie
● Abandon Admin ●
Shawn McKenzie

Masculin Nombre de messages : 240
Age : 31
Age du perso : 22 ans
Boulot : Journaliste
Humeur : Au beau fixe
Date d'inscription : 18/08/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue90/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (90/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:46

Rhooo ca aurait ete cruel de ma part de pas te validé , je suis pas comme ca voyons. Le premier qui confirme gard a ces fesse Twisted Evil

Oui j'ai vu pour les petits details mais c'est pas grand chose ^^ Je vois que tu en laisse plus d'un sur le ... XD Moi y compris. Enfin bon ta pas a nous remercié , personnelement c'est un réel plaisir Wink

_________________

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre1ej4no4 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre2fh4wq4 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Avdiv21xs4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:54

    Mdrr! x)
    En effet, j'ai un un ptit coup d'Inspiration (:
    Bah faut dire que je suis pareille Niveau Rp .. lool x)
    Mais pas Fan de Gossip Girl.. ;D
    M'enfin, je lis les livres, mais pas la Série..
    J'ai juste pris Taylor Momsen parce que Sophia Bush est prise Crying or Very sad
    loll ;D
    [Pas fan de Sophia du tout]

    Sinon, Merci de la Validation, ce Forum me semble trop Sympa!
    & Les membres aussi, d'ailleurs (=
    Je vais tout de même terminer ma Présentation sous peu (=
    J'ai un peu la flemme de continuer, mais ça sera fait d'ici ce soir.. =)

    Bon, jme tais.. silent
    Voyez, je parle toujours pour rien dire.. Rolling Eyes
    Incorrigible que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Lea Sawyer

Lea Sawyer

Féminin Nombre de messages : 92
Boulot : faire tourner son papa en bourique xD
Humeur : superbe ou presque...
Date d'inscription : 02/10/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue90/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (90/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 21:55

Rolling Eyes je te surveille toi monsieur le drageur Rolling Eyes ok je sort xD

enfin bienvenue m'zelle Very Happy

_________________
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre3or3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn McKenzie
● Abandon Admin ●
Shawn McKenzie

Masculin Nombre de messages : 240
Age : 31
Age du perso : 22 ans
Boulot : Journaliste
Humeur : Au beau fixe
Date d'inscription : 18/08/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue90/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (90/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeDim 11 Nov - 22:36

Ou ca un dragueur ? MDR

Ya pas de probleme pour le reste Wink

_________________

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre1ej4no4 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre2fh4wq4 Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Avdiv21xs4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Sawyer

Evan Sawyer

Masculin Nombre de messages : 87
Age du perso : 26 ans
Boulot : Barman
Humeur : Hum hum je ne mords pas encore ^^
Date d'inscription : 03/10/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue11/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (11/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeLun 12 Nov - 15:48

Hey Bienvenue même si je suis un brin en retard enfin j'ai quelque chose a t'avouer qui va surement pas te faire plaisir Rolling Eyes.... J'ai pas lu ta presentaiton mais saches que en grand flemmard que je suis j'ai fait un effort j'ai au moins lu ton HJ cheers enfin amuses toi bien quand même Razz

_________________
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Sanstitre41op5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Ann Matthews
● Peachy, Funny and a little Crazy
Lee Ann Matthews

Féminin Nombre de messages : 52
Age du perso : 22 ans
Boulot : Educateur Specialisé
Humeur : Bonne pour le moment
Date d'inscription : 28/10/2007

| More |
Sociabilité:
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Left_bar_bleue95/100Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty_bar_bleue  (95/100)
Amis/Ennemis:

Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeLun 12 Nov - 18:06

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitimeLun 3 Déc - 16:18

Evan Sawyer a écrit:
J'ai pas lu ta presentaiton mais saches que en grand flemmard que je suis j'ai fait un effort j'ai au moins lu ton HJ cheers

Mdrr xD
C'est l'"effort" qui compte, enh! (;

Bref Mercii =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Empty
MessageSujet: Re: Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON   Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Felicity A. Finigan -| CONSTRUCTiiON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A cœur ouvert [Felicity Smoak]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abandon Story :: ¤ Entre floodeurs ¤ :: Archives-
Sauter vers: